La Culture Libre en lutte contre le réchauffement climatique

closeCet article a été publié il y a 4 ans 9 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Coallition of willing (attention Flash requis) est le titre d’un court-métrage d’animation écrit par Timothy Rayner. Il s’agissait pour les auteurs d’imaginer le rôle que la Culture Libre pourrait avoir dans la lutte contre le réchauffement climatique (avérer ou pas, ce n’est pas le sujet).

J’utilise le terme Culture Libre pour essayer de traduire le terme anglais utilisé dans le film : « open source culture ». J’ai préféré ce terme au vu des outils cités dans le film.

Le film est tout d’abord le résultat d’un travail collaboratif réalisé sur la base du texte de lu par Simon Robson. Le film a été divisé en 32 sections distinctes et l’animation de chacune d’elle confiées à des studios d’animation différents. Le résultat est un patchwork graphique de style souvent bien différent.  Mais il est en cohérence avec le message que souhaite véhiculer ce film : La collaboration permet d’atteindre des objectifs incroyables.

L’idée du film est de montrer comment la culture libre dispose des moyens de résoudre un problème aussi complexe.

La solution décrite est basée sur trois composantes :

  • Un centre de connaissance sur lequel sont réunies et partagées toutes les informations sur le sujet. Ce centre existe et se nomme Wikipedia.
  • Un centre de recherche et d’innovation où des individus ou des organisations peuvent soumettre des problèmes qu’elle cherche à résoudre. A partir de là des groupes de travail peuvent se former et rechercher une solution.
  • Pour finir, il faut un « catalyseur » pour mettre en oeuvre concrètement les idées proposées. C’est un réseau social qui tient lieu d’outils de mis en relation que ce soit pour permettre de trouver des personnes ayant des centres d’intérêt commun ou habitant à côté de chez soi. C’est également un outil de mise en relation pour financer les projets

On pourra s’interroger sur le côté un peu « gentil » de ce film. Mais je pense qu’il faut le voir avec l’oeil de personnes qui ne sont pas familières avec les modes de fonctionnements de la Culture Libre. Il contraste en tout cas fortement avec l’approche anti-technologique que l’on a pu lire récemment.

Comme toujours, n’hésitez pas à laisser vos impressions sur ce petit film (15 minutes).

[Source]

Vous avez aimé cet article ? Trouvé une information utile ?

Remerciez-moi en cliquant sur ce lien

ou partagez cet article avec votre réseau, cela ne vous prend qu'un seul clic :-) !

Diaspora Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Philippe Scoffoni

Découvrez sur ce site comment vivre votre numérique autrement grâce aux logiciels libres et à l'open source. Je barbote dans la mare informatique depuis 30 ans (premier ordinateur à 16 ans, un ORIC ATMOS) et je travaille à mon compte au travers de ma société Open-DSI. J'accompagne les associations, TPE et PME dans leurs choix et dans la mise en oeuvre des outils du numérique (logiciel, matériel, communication digitale, etc.)

2 commentaires

  1. i.d & l dit :

    Joli montage, parfois un peu « léger », mais le message paraît simple et clair, accessible au plus grand nombre.

    Certaines créations sont vraiment réussies, dans leurs styles.

    Le message n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de Roger Burkhardt, le boss d’Ingres, qui exprimait en janvier dernier « Why Open Source is Needed to Combat Climate Change ».
    http://www.greentechmedia.com/articles/read/why-open-source-and-open-standards-are-essential-to-combat-disastrous-globa/

  1. 8 septembre 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Philippe Scoffoni and Veille, Esprits Libres. Esprits Libres said: RT @pscoffoni: Chez Philippe : La Culture #Libre en lutte contre le réchauffement climatique http://bypsc.fr/0ff […]

Attention : en publiant des commentaires sur ce blog, vous acceptez définitivement qu'ils soient placés sous la licence CC-By.