Firefox doit-il dire merci à Google Chrome ?

Le 30 mai, 2010 • Catégorie: Opinions Libres, Planet-Libre
Tags :
closeCet article a été publié il y a 4 ans 6 mois 24 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est une impression qui m’est venue en lisant cet article qui présente les nouveautés du futur Firefox 4.

Au programme pour cette version les évolutions suivantes :

  1. Un nouvelle interface plus proche de celle de Google Chrome,
  2. Une nouvelle interface pour la mise en oeuvre de la fonction de géolocalisation au sein du navigateur,
  3. La fonction Switch to Tab qui permet d’éviter d’ouvrir plusieurs onglets sur la même URL,
  4. La fonction App Tabs ou Persistent Tabs pour retrouver plus vite les onglets les plus souvent utilisés,
  5. Le gestionnaire de mot de passe est rendu plus accessible,
  6. Un réglage des préférences de navigation site par site,
  7. Une gestion site par site des informations transmises (cookies, mot de passe, blocage de pop-up, installation d’application, etc…),
  8. Un nouveau gestionnaire d’extension,
  9. JetPack, des extensions qui s’installent sans redémarrage,
  10. Amélioration des performances.

A noter qu’il ne s’agit que d’une liste provisoire. Celle-ci pouvant évoluer au fur et à mesure des versions béta.

C’est essentiellement la dernière « nouveauté » qui a attiré mon attention. Tristant Nitot nous annonce cela comme la plus grosse nouveauté de Firefox 4. Il faut dire que c’est le point sur lequel le navigateur de Mozilla sera le plus attendu. « De l’interface à la gestion du JavaScript, tout devrait être réécrit de manière à donner une nouvelle jeunesse au navigateur. »

Et si Google Chrome n’avait pas existé, aurions-nous continué à utiliser un navigateur aux performances visiblement largement améliorables comme l’a montré Google ? Ce n’est pas du coté d’Internet Explorer que la concurrence sur ce point serait venu. Si on peut regretter le côté « indiscret » de Google Chrome, il fait du bien au web en remettant un peu de concurrence là où Mozilla aurait pu s’endormir sur ces lauriers de challenger bien établi. Il fallait un acteur de poids comme ce dernier pour faire bouger les lignes.

Si Mozilla tient ces promesses et je pense que ce sera le cas, car après tout je suis persuadé qu’il y d’aussi bons développeurs chez eux que chez Google, nous aurons à la fin de l’année un Firefox performants, respectueux des standards du web et ouvert. Il restera à voir comment d’ici là la vague Chrome aura progressée. Gageons aussi que WebM, même s’il n’est pas sans soulever des questions aura aussi conquis le monde de la vidéo en ligne et que Flash en sera réduit à pousser son chant du cygne. Belle fin d’année en perspective alors ?

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le avec votre réseau : Diaspora Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Ou abonnez-vous au rss Flux RSS Complet ou email Abonnez-vous par Email

Un trackback»

  1. Tweets that mention Firefox doit-il dire merci à Google Chrome ? - Philippe Scoffoni -- Topsy.com

15 Commentaires»

  1. Bigou
    30 mai, 2010 à 14h01

    Et puis le coup des onglets au dessus de la barre d’adresse au DESSOUS des onglets, c’est déjà LE truc que je déteste dans Chrome (or fait que, contrairement à Chromium, Chrome soit propriétaire)

    J’espère donc que l’on pourra choisir où sont les onglets, ou qu’au moins des skins AGRÉABLES corrigerons la chose.

  2. fredix
    30 mai, 2010 à 13h48

    moé enfin le grosse feature de chrome c’est aussi un processus par onglet, ça change la navigation .. Et apparemment pour la 4 rien de ce genre.

  3. littlecelt
    30 mai, 2010 à 15h23

    Et juste une question, il se lancera plus vite ? J’utilise firefox depuis plus de 5 ans mais j’apprécie vraiment Chrome pour sa légèreté en tant que simple utilisateur non spé. Après Chrome plante souvent de mon côté, je trouve

  4. Goshu
    30 mai, 2010 à 17h01

    @fredix : Ça c’est prévu pour la 3.7…

  5. Goshu
    30 mai, 2010 à 17h04

    Mea culpa, en fait ce sera « juste » les plugins (flash & co) qui auront un processus séparé.

  6. plf
    30 mai, 2010 à 21h32

    > Et si Google Chrome n’avait pas existé, aurions-nous continué à utiliser un navigateur aux performances visiblement largement améliorables comme l’a montré Google ?

    Dans le genre troll, il me semble que c’est du velu, non ? Nan sérieusement, si Google Chrome n’aurait pas existé, Microsoft il aurait rendu Internet Explorer open source et hop !

    Google Chrome m’a tuer ou le probable déclin de Firefox si nous n’y faisons rien : http://www.framablog.org/index.php/post/2010/05/16/google-chrome-vs-mozilla-firefox

  7. Philippe
    30 mai, 2010 à 21h47

    @plf : tu peux expliquer ? Là je vois pas ce que tu veux dire ni ne comprend qu’elle est ton opinion sur le sujet. On peut discuter ?
    @littlecelt : se lancer plus vite je ne sais pas, mais ça ne me semble pas primordial. Mon navigateur je le lance une fois. Après c’est d’afficher les pages rapidement que je lui demande en faisant abstraction de la qualité de bande passante dont on peut disposer, tout le monde n’est pas en fibre à 100Mb

  8. Ghis
    31 mai, 2010 à 04h20

    Je crains plus que dans 1 an à 2 ans chrome ait fait divisé par 2 ou 3 le taux d’utilisation de navigateurs libres au profit de navigateurs non libres comme chrome (même si il est basé sur chromium… ) Chrome a déjà réussi à endiguer la progression de Ffox. Je crains que ce soit perdu d’avance (pas les même moyens financiers, et même des personnes sensibilisées aux enjeux du libre utilisent chrome) , et que l’époque où FFox illustrait le succès du libre devienne un vieux souvenir d’une époque florissante mais révolue.

  9. Ned
    31 mai, 2010 à 07h30

    « Flash en sera réduit à pousser son chant du cygne » : limiter Flash à la vidéo, c’est vraiment regarder l’arbre qui cache la forêt. A ce jour, il n’existe aucune technologie aussi simplement abordable (au sens humain du terme) et qui tienne la route pour faire de l’animé-interactif-en-ligne-ou-pas.
    Et pourtant, c’est pas faute de chercher….

  10. Bonob0h
    31 mai, 2010 à 10h09

    Rares sont les individus et structures qui savent vraiment continuer à booster l’innovation quand ils sont parvenus …
    Reste que pour mozilla, même si la concurrence les incites, l’avenir n’est pas certain tant que reste l’équipe en place … a moins que ceux qui défendent le libre se bougent vraiment surtout auprès de madame michu …

  11. Philippe
    31 mai, 2010 à 21h52

    @Ghis & Bonob0h : vos remarques me rappellent un article que j’avais lu sur le cycle d’innovation dans les entreprises NTIC. Au début la boit est lancée par les créatifs qui lance l’innovation, la boite grossi, grossi et alors on fait appel aux gestionnaires qui rationalisent, mettent en place des régles et… font fuir les créatifs. Il faut alors attendre que les affaires aillet mal pour que les gestionnaires en mal d’idée fassent revenir les créatifs (enfin pas tout le temps et là…). Il faudrait voir si les créatifs sont toujours là chez Mozilla…
    @Ned : je pensais à Flash dans le contexte de la vidéo effectivement. il y a d’autres secteurs comme les jeux en ligne, l’enseignement où il est dominant comme tu le dit faute de concurrent..

  12. davitof
    1 juin, 2010 à 22h13

    C’est vrai que ce ne sera pas du luxe, tout ça, sauf le nouveau gestionnaire d’extensions. Même si je comprends que les nouvelles possibilités impliquent de nouvelles APIs, le concept de compatibilité ascendante ne fait manifestement pas partie du patrimoine culturel de Mozilla. Beaucoup de vieux progs de Windows 95 tournent encore sous mon Vista sorti 10 ans après. On ne peut pas en dire autant pour les extensions de FF ou de TB :-( Quoi, Microsoft c’est le mal? Oui, mais justement, quand M$ fait mieux que le libre, et dans une domaine qui ne peut pas être considéré comme une innovation technologique, c’est encore plus la honte.

  13. Philippe
    1 juin, 2010 à 22h21

    @davitof je vais t’opposer le fameux argument anti-comparaison technique : « Ce qui compte c’est que le programme soit libre ;-)  » même si tu n’as pas complétement tord sur le fond concernant FF et TB.
    Pour le reste cela se discute compte-tenu du fait que pour passer de Ubuntu 6 à 10 il suffit de mettre à jour ou réinstaller son système. Avec M$ et les softs propriétaires, il faut repasser à la caisse ce qui n’incite pas à faire des mises à jours et donc à vouloir rester sur ces vieux prog.

  14. davitof
    2 juin, 2010 à 19h51

    Soyons sérieux, ton argument « anti-comparaison technique » est totalement inefficace, vu qu’il ne concerne que ceux qui sont déjà convaincus, les mordus qui accordent une place prioritaire à l’angle politique. Je ne dis pas qu’ils ont tort (je serais plutôt du même côté), mais force m’est de constater que la réalité statistique des utilisateurs est qu’ils vont au plus facile et au plus efficace. Et là, ça commence à faire mal. Comme tout le monde, je connais énormément de gens qui utilisent des browsers (libres ou pas) et j’ai beau réfléchir, à la question « qui s’accrocherait aux logiciels libres même s’ils présentent des inconvénients fonctionnels par rapport aux autres », la réponse est que je suis probablement le seul.

    Je pense que Mozilla pourrait faire un effort de ce côté. quitte à inviter l’utilisateur à préférer autant que possible des extensions dernier cri aux vieux nanars. Ce genre de (fausses) contraintes techniques sont totalement incompréhensibles pour madame Michou. Tu imagines devoir changer toutes tes ampoules électriques sous prétexte que tu as changé de fournisseur d’électricité?

    FF et TB ne perdront pas trop de terrain tant qu’ils ne seront pas nettement pires que les autres. Un certain sentiment de fidélité, la force des habitudes jouent pour eux. Côté perfs, FF est en train de se prendre plusieurs rames de retard. TB s’améliore plutôt (mais il va falloir voir comment vieillit l’indexation), mais pour le coup, ce sont les webmails qui lui font mal.

    Côté extensions, à chaque fois qu’on oblige l’utilisateur à passer des heures (je n’exagère pas) sur addons.mozilla pour remplacer celles qui fonctionnaient avec la version précédente, on perd quelques % d’utilisateurs. Dans TB, je pense que c’est moins grave parce qu’on a moins d’extensions et qu’elles paraissent peut-être moins vitales (sauf que mes extensions pour signaler les spams me manquent), mais dans FF, je trouve que ça fait mal. Si ça continue comme ça, un de ces 4, je vais lâcher FF parce que j’en aurai marre. Le problème est que je suis sous Windows, alors je serai probablement obligé de choisir un browser non libre :-(

  15. Philippe
    2 juin, 2010 à 20h52

    @davitof comme je te l’ai déjà dit on est assez d’accord sur le fond. Bon après je vis aussi au quotidien avec windows au boulot coté poste de travail et serveurs pour savoir que la vie est loin d’être rose de ce coté là non plus, même si l’argument « pratique » l’emportera toujours sur les arguments « politiques ». C’est pas nouveau. Prions pour que FF n’ait qu’un coup de pompe qui ne dure pas…